AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La cage aux folles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
yeles
In love de John
avatar

Messages : 315
Date d'inscription : 09/11/2009
Age : 44
Localisation : physiquement en France mais mon cerveau est à Londres

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Lun 9 Nov - 22:54



Yeles : Week-end d'Halloween - Nous sommes arrivées, Duam, son amie, ma soeur, ma belle-soeur et moi-même, le coeur battant au Playhouse Theatre vers 19h15, après avoir mangé un rapide sandwich. Il y avait déjà beaucoup de monde. Après avoir fait contrôler nos billets, nous sommes entrées dans la salle.



Duam : Et là ...nos yeux en ont pris un sacré coup .. déjà .. une splendeur... Un théâtre pas très grand, à taille humaine, presque intimiste :xd





Direction le rang G, situé quelques mètres seulement de la scène (omg !) bounce bounce

Idéalement placées.. pas trop près, pas trop loin... (même si ... on aurait aimé être aux tables collées à la scène .... :D :D :D )

En attendant le début du spectacle, nous avons pris quelques photos souvenirs de Tiny sugar (qui a été très sage pendant le spectacle)
Pas un mot... mais je l'avais briefé avant .. il avait interdiction de gniter et de sauter sur la scène pour aller retrouver John ...


good boy ^^





Nous étions sur le côté et il y avait encore plusieurs places libres sur notre gauche.

Une bonne dizaine, alors que pratiquement tout le monde était installé ...

Je me disais : pourvu que les gens qui seront là arriveront avant le début du spectacle (fait suer, faudra se lever)

Et en plus, y'avait pas grand place entre les rangs... ce qui voulait dire que les gens allaient nous frôler pour aller s'asseoir... c'est ch****

C'est alors qu'un groupe est arrivé... On se lève et nous laissons passer un monsieur et une femme d'un certain âge, accompagnés par d'autres personnes plus jeunes.

Donc ce qu'on pensait qui allait arrive arriva... des retardataires qui obligent un rang à se lever pour rejoindre leur places... des chieurs quoi :p

et là .... OO affraid OO

et là ... ben moi je regardais tristement mon sac par terre qui était en train de se faire écraser par les pieds des gens ... sad


Mon sang ne fait qu'un tour lorsque je réalise QUI est le charmant jeune homme, vêtu d'un jean délavé et d'un sweat gris clair, qui passait devant moi en s'excusant.

Je rappelle que j'avais toujours les yeux sur mon sac.. comme une andouille ...

Je le laisse s' éloigner et colle un coup de coude Duam

AIE !!! j'ai pas vraiment compris de suite pourquoi j'avais eu le droit à une telle marque d'affection... mais j'allais rapidement le savoir...

et je lui dit : "Putain ! C'est Scott !!!!!!!" OO OO


moi je lui répond .. t'es sûre ? :o

s'ensuivent des : C'est pas vrai... Oh my god ! Gniiiiiiiiiiiiiiiii (et tout ce qui va avec)


Alors je me penche et regarde les gens en train de s'asseoir et OO aussi ... je le reconnais... C'est pas possible d'être aussi beau ... déjà sur les photos il est ... mais en vrai ...

Enfin, la lumière baisse et la musique commence...

Et nos cœurs font des bonds dans notre poitrines ... On attend qu'une chose... LE VOIR !!!!!

Entre Simon Burke qui interprète George, le mari de Zaza. Excellent, classe, charmant. Il lance le show et envoie les "Cagelles". Là, ces mecs sont tout simplement ahurissants ! Ils dansent et chantent merveilleusement bien. Y'en avait un tout particulièrement qui tirait une gueule pas possible la plupart du temps... A mourir de rire.

Et au moment où John arrive sur scène, le hurlement primaire sort tout seul. Vêtu d'un peignoir, un foulard sur la tête et des gants mappa jaunes :D



Suivi de très près par le mien...

John Barrowman, en vrai, en chair, en os et en bas résille... UN RÊVE ABSOLU !
On pouvait presque mourir de suite ... (enfin, pas toute de suite hein... après le spectacle quand même :D)


La première partie commence sur les chapeaux de roue. J'ai eu très mal aux pommettes tellement j'ai ri.
C'était tellement drôle par moment ... John et ses mimiques, ses hurlements ... ÉNORME :D

Jacob, le valet... un show à lui tout seul. Tout comme le régisseur qui ressemblait furieusement à Borat :D
Des chansons drôles mais aussi très touchantes.


Spoiler:
 


Arrive la fin de la première partie. Après avoir terminé de chanter, John fait une sortie de scène assez théâtrale.


Je dirais même plus... totalement impensable...


Il descend de la scène et part en courant par la porte située sur notre gauche... QUI DONNE DIRECTEMENT DANS LA RUE !


à ce moment là, on s'est regardées avec Yeles et on s'est demandé si c'était SA sortie normale .. ou ... puisqu'on était le soir d'Halloween, une sortie "spéciale" ...


La tête des gens qui se trouvaient dehors ce moment, ça n'a pas de prix mdr


Même avec Eurocard Mastercard


Arrive donc l'entre-acte. Nous sortons de la salle et là...
C'est à mon tour de donner un coup de coude à Yeles... Scott était droit devant! affraid

Il faisait la queue pour aller aux Toilettes. Il me regarde sans vraiment me regarder jusqu'à ce qu'il voit l'inscription sur mon t-shirt : "never been Kissed by Capt. Jack Harkness". Et là , il m'a décroché un sourire
Autant dire que je suis vite sortie pour fumer ma clope. Avec Duam, on était fébriles, les jambes flageolantes, encore sous le choc de ce qu'on venait de voir.

Notamment sous le choc de la superbe interprétation de "I am what I am" qui nous a scotchées.. il n'y avait plus un bruit dans la salle.. John avait les larmes aux yeux, moi aussi et Yeles s'était transformée en fontaine ^^ 😢 😢 Puis, retour à l'intérieur ...

Petit papotage avec nos camarades de jeu, confirmation de : OUI C'EST SCOTT !. Puis la sonnerie annonçant la reprise s'est déclenchée et nous retournons dans la salle...


Yeles et moi ne nous asseyons pas de suite... Scott et cie n'étant pas encore revenus, on se disait qu'ils repasseraient devant nous.. mais ..... NON... ils sont passés de l'autre coté du rang ... ..



**************



La deuxième partie est passée tout aussi vite que la première.

Trop vite même ... sad c'est toujours comme ça ...


On a eu droit un magnifique fou-rire de John pendant une scène avec Simon Burke -
Spoiler:
 



C'est clair que le fou-rire était excellent... à devoir se cacher la tête dans les bras pour reprendre son sérieux et lever le doigt vers la salle pour dire "sorry... one minute please" :D

Spoiler:
 
Puis un beau pétage de câble d'une des actrices, qui, emportée par le mouvement, a arrosé son voisin de table avec son verre et l'a même cassé (re fou-rire du certains acteurs)
Spoiler:
 


Celui là était effectivement pas mal non plus^^ Simon Burke avait le sourire jusqu'aux oreilles...
Pour des saluts, John est arrivé avec masque de sorcière .. lol!

ENORME !!!


BREF


Des chansons très très émouvantes sur cette deuxième partie. J'ai pleuré , vraiment... ça coulait tout seul. La chanson où Jean-Michel fait ses excuses à Zaza/Albin, c'est terriblement émouvant. La dernière chanson... OMG ! Puis rallumage de la salle. Je me retourne pour me rhabiller et là , je buggue sur le mec qui était assis derrière moi. Je suis sûre 80% qu'il s'agissait d'Euros Lynn (réalisateur de Torchwood entre autres)... mais j'ai pas osé lui demander.


là je ne peux ni infirmer ni confirmer, je l'ai pas vu ...

Ensuite, nous sommes sorties par la porte depuis laquelle John était sorti à la fin du premier acte : direction "stage door"


Au petit pas de course.. par peur des Johnette et de la foule ...
Etonnamment, il n'y avait pas trop de monde (je m'attendais une vraie bousculade)... et pas trop de Johnettes

AUCUNE :D




Simon Burke a été le premier sortir. Très aimable, il a signé nos programmes. Je tremblais, le cœur battant m'en faire exploser la poitrine.

J'étais pas mieux, je l'avoue ...les jambes tremblantes et le cœur au même rythme que Yeles ... Il a également signé mon programme et me l'a rendu avec un grand sourire...



Et là , je l'ai vu... De dos... En train de signer pour les personnes qui se trouvaient en face.

Je vous explique pas comment on était ... affraid

Et puis il s'est retourné et s'est dirigé vers nous.

Gniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ........

Il était 20 cm de nous. Habillé normalement, pas maquillé , juste beau.

Juste trop beau... encore plus beau que sur les photos et à la TV ...


C'est pas humain d' être beau comme ça


Je plussoie :D


Je lui ai tendu mon programme en couinant un : Hi John. Je l'ai regardé signer d'une belle écriture argentée.
Il m'a rendu mon programme en me disant "thank you". J'avais envie de lui dire des tonnes de choses... mais j'ai juste couiné en retour un "no, thank YOU"



Puis ce fut mon tour et ... ben ... j'ai également buggé... j'ai tendu mon programme, j'ai dit "Thank you"... il a signé me l'a rendu avec un "thank you" en retour accompagné d'un sourire de la mort qui tue...


Après, nous sommes allées rejoindre les filles en tremblant et nous avons attendu qu'il parte.


En le fixant des yeux pour en garder le plus possible dans nos mirettes et dans nos souvenirs...


Scott attendait sur le côté, appuyé sur la voiture...
J'avoue que c'était une vision assez agréable ... :D



Papa et maman Barrowman (les deux personnes âgées qui étaient passées en premier devant nous dans le rang) étaient déjà installés au chaud à l'intérieur.



Je rajoute que Môman Barrowman était AU MILIEU du siège arrière et pôpa Barrowman devant à coté du chauffeur...

A un moment, lorsqu'il n'y avait plus de monde pour les dédicaces, une nana s'est pointée et a essayé de négocier une photo avec John. Quand on a vu ça, on s'est toutes mises à hurler (j'avoue avoir crier OH NO particulièrement fort, vu que John a regardé dans ma direction)



Oui, alors là, voyez-y le fantasme de la fan... car pour moi, il regardait dans MA direction :D
oui, MA direction

Mais oui ... et la marmotte ... etc ... :D




Et là , il s'est excusé et a dit qu'il ne pouvait vraiment pas, par égard pour nous. ce mec est vraiment formidable !!!

Et je vous assure que le petit sourire qu'il a lancé lors du "sorry" aurait fait fondre la banquise du pôle nord entièrement ...

Ensuite, il est monté dans la voiture, elle a démarré et il est passé devant nous, en saluant la foule.




Image particulièrement étrange à deux niveaux :1- C'était synonyme de "fin" pour nous... ce serait la dernière image de John (et Scott) que l'on verrait... 😢 2- C'était aussi très étonnant de voir John et Scott séparés par la maman de John sur le siège arrière :D

C' était fini 😢 😢 😢


"Voilà, c'est fini... on va pas s'dire au revoir comme sur le quai d'une gare... " 😢 😢

Le retour fut très cotonneux :dragi:

TRES !!! :burp:


Nous étions toutes sur une autre planète


à des années lumières de là ...
je crois que j'ai manqué me prendre absolument tous les poteaux et arbres qui se trouvaient sur notre trajet.


Je plussoie :D


Et depuis, j'entends John chanter dans ma tête constamment. JE VEUX Y RETOURNER !


IDEEEEEEM .... Je veux y retourner ... c'était trop bon... mais trop court malgré les plus de 3h de spectacle... un pur bonheur ...



*************

En bref, le spectacle est FANTASTIQUE ! BRILLIANT ! Les acteurs sont tous hors normes, les chansons superbes, une ambiance d'enfer, on ne voit pas DU TOUT le temps passer et on sort de là avec un sourire bien accroché ses lèvres.



oui, le sourire béat et idiot ... ben celui là .. on l'avait sur notre visage pendant des heures et des heures après le show...


Et John Barrowman est encore plus beau en vrai.


c'est clair ...







..........


Dédicace de Duam......................... celle de Yeles



Photos ©️ Duam, Laurence et Yeles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoinette
complétement accroc à John
avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 02/10/2009
Localisation : District 12

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Lun 9 Nov - 23:34

oh ben non Duam, reviens... :D
ça c'est du rapport post-spectacle avec gniiiiitage, guest-stars et tout et tout cheers Bon, j'ai passé les spoilers parce que je veux être "vierge" quand j'irai voir la Cage (celui/celle qui commente là-dessus ça va faire mal twisted )
Pour la sortie à gauche, ça veut dire qu'il va passer devant moi OO (pour ça, c'est bien d'être prévenue...)
Décidément, il a l'air de faire de l'effet SG! Quant à JB, j'ai vraiment très peur pour ma santé mentale

C'était une bonne idée le tee-shirt! lol!
Et les autographes sont chouettes (donc il commence par signer Barrowman, et le gribouillis ensuite ce serait John? confused )
Merci les filles!!

Si c'était Euros Lynn, il est pas rancunier le gars silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cybelia
Veut en savoir plus sur John
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 41
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Mer 11 Nov - 23:01

Je vais pas vous faire un récit très long car je suis complètement crevée, mais en résumé, c'était trop génial !!!

Donc, ma jumelle de cœur, Lune, et moi-même, étions au Playhouse Theater lundi soir. Comme j'avais lu qu'il y avait pas mal de monde à la sortie, on a décidé d'attendre John à son arrivée. On a patienté une heure dans le froid (on était là vers 17h et il est arrivé vers 18h10). On n'était que 4 et du coup, on a eu la chance de pouvoir faire signer son livre à John et de pouvoir faire une photo avec lui.


(cliquez sur l'image pour la voir en grand).

Dans la salle, nous étions au premier rang, au pied de l'escalier qui mène sur la scène. (on avait une très belle vue ^^)

Le spectacle est absolument génial. Tous les artistes sont sublimes. John illumine la scène de sa présence. J'ai aussi adoré Simon Burke que je ne connaissais absolument pas avant. Il a une voix magnifique.
Tout le début du 2e acte est absolument hilarant ! A tel point qu'une femme à deux sièges de moi a failli s'étouffer de rire !

A la sortie, on a pris la première porte sur la gauche de la scène, qui menait directement dehors. Et là, on tombe sur qui ? Scott ! Comme il faisait sombre, on ne l'a pas reconnu immédiatement, mais c'était bien lui. Il attendait que John sorte. On est restées jusqu'à ce qu'ils partent tous les deux en voiture, mais on n'a rien demandé à John vu qu'on avait déjà eu la chance de le voir avant le spectacle.

C'était vraiment génial et je regrette que ça soit déjà fini. Je regrette aussi qu'aucun DVD ne soit prévu, j'adorerai revoir le spectacle !

Cybelia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-monde-du-slash.fr/
elessar13
Admin poule ^^
avatar

Messages : 1295
Date d'inscription : 09/02/2009
Age : 30
Localisation : TORCHWOOD 3

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Mar 17 Nov - 17:21



Merci pour toutes les photos et ces magnifiques témoignages que vous nous avez fait partager !!! J'adore la photo de John avec Cybelia, il a l'air d'avoir froid... il est trop mignonnnnnn !!! ❤ ❤ ❤

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://john-barrowman.forumactif.org
Gloom
complétement accroc à John
avatar

Messages : 4651
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Mar 17 Nov - 19:49

Oh quelle chance vous avez...

Gnnnnnnnnnnnniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii... <img src=)" longdesc="8" />

Merci en tout cas de partager cela avec nous... :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cybelia
Veut en savoir plus sur John
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 41
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Mar 17 Nov - 20:22

elessar13 a écrit:
J'adore la photo de John avec Cybelia, il a l'air d'avoir froid... il est trop mignonnnnnn !!! ❤ ❤ ❤
Il faisait vraiment froid, mais nous, on étaient réchauffées de le voir près de nous... tandis que lui, il sortait juste de sa voiture donc il devait être un peu congelé. C'est d'autant plus gentil à lui d'avoir accepté de faire la photo. Franchement, je m'attendais à ce qu'il dise non. Ce mec est un véritable amour. ^^

Cybelia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-monde-du-slash.fr/
Antoinette
complétement accroc à John
avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 02/10/2009
Localisation : District 12

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Mar 17 Nov - 22:28

Ah, c'est ce que j'appelle un bel avatar cheers Vous êtes mignons tous les deux.
Il fait super jeune sur ta photo... (ou c'est le bonnet qui fait ça? confused )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chrismaz66
complétement accroc à John
avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 47
Localisation : Entre Charlie, Verdi et ...Scott !!!

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Mer 18 Nov - 13:16

Merci les filles, quelle virée, et quelle chance !!! C'est un peu comme si nous étions tou(te)s venu(e)s avec vous, ben on se console comme on peut pale pale
Et Cybélia, c'est pas la classe ça d'avoir un tel AVATAR drunken drunken
Bon je vais gnnnnnier dans mon trou devil devil devil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas-34
Veut en savoir plus sur John


Messages : 37
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Un jour à Londre   Dim 22 Nov - 1:45

Désoler pour ce retard.
Mais voici le récit de mon périple Londonnien.



Samedi 07 Novembre " Jour béni"

"La cage aux Folles"

Tout commença, car il y a toujours un commencement, par une matinée fraîche et ensoleiller. ☀ ☀
Qui a dit qu'il ne fait pas beau en Angleterre.
Tout ce ceci accompagné d'une bonne tasse de café wink

J'arrive même à aller sur le balcon pour en profiter, c'est pour dire.

Aprés les préparatifs d'usage, je m'en vais accompagné de ma soeur à la gare de Gilligham.
Là, aprés avoir pris mes billets de train elle me laisse et me souhaite une bonne journée. ❤ Ma soeur est une chouette fille.


Je me retrouve donc seul avec un chocolat chaud et un cookie sur le quai de la gare pour seul compagnie.
On est samedi mais les trois quart des personnes était présente pour le travail, ça m'as fait bizarre, j'était là pour une journée à Londre en tant que touriste mais je me sentait comme à la maison.confused

Petite parantèze c'est une sensation étrange et agréable que de ce sentir à la maison dans un pays qui n'est pas le votre. Non ? smile

What ever.

Me voilà donc dans le train en route pour une journée mémorable.

Aprés 48 min de train, somme toute des plus banal à travers la campagne anglaise, me voilà arrivé en gare de Victaria station !!!! cheers
IL est 10H15 et me voilà en terre promise !!!


Mon coeur est en ébullition et je me sens des plus enthousiaste.

Et là mes loulous tenez vous bien. OO
Dés l'extérieur on sens l'importance et la place que tient les arts scénique, dés ma sortie de la gare je peut apercevoir deux théatres ! Incroyable ! Je suis sure qu'à Paris cela ne ce vois pas ou alors il faut me le dire, car se ne sont pas des petits théatres. Ils sont énormes, du moins les affiches donnent cette impression.

Bref, je peut voir a ma droite un premier théatre puis en face un autre où l'on joue Billy Elliot et dans la fouler un flot de couleur, lumières, de véhicules et de citadins m'explose à la figure.
Je prend conscience de l'ampleur de la ville. ENORME !!!
J'ai visité New York et dieu sait que c'est une ville cosmopolite, animé, électrisante.
Mais là je suis sur le "cul" jamais une ville ne m'a fait autant d'effet.
Je suis comme un lapin aveuglé par les phares d'une voiture, un gosse dans un magasin de bonbons.bounce bounce

Où que je regarde c'est une ville qui grouille de vie.
Pas la moindre ésitation je suis "FAN" de cette ville.

Nota Bene : Cette réaction doit être commun a toutes personne qui comme moi arrive dans cette ville mais je peut comparer maintenant.

Ca c'était pour l'ambiance.


Puis viens le moment où tout en me retournant, je lève les yeux et je vois la façade de la gare, là je m'aperçoit de la grandeur qu'eux jadis (et as toujours) l'Angleterre.
Chaque bâtiments que je croise et qui datent un temps soit peu, est la preuve d'une incroyable richesse.

L'Empire Britanique a laissé des traces architectural impressionante d'autant plus quand vous prenez les axes historique c'est flagrant.
Il y autant de fioritures que les bâtiments peuvent en supporter.
Bref je ne suis là que depuis 10 min et je suis sans voie. affraid
Je reprend mes esprits du moins j'essaye.

Je commence à regarder autour de moi pour me rendre a ma destination final le PLAYHOUSE THEATER!!!

Je me dit pourquoi pas le métro ou "l'Underground" mais là une file impressionnante est au guichet pour les tickets.
Même pas la peine d'essayer pas le temps alors je tente le bus et aprés avoir jetter un coup d'oeuil à la carte je m'apperçoit que je peut m'y rendre à pieds.

CHIC ! pas de sous a dépencer. Un sous est un sous! :D

Je regarde l'heure et là pas d'ésitation j'ai largement temps.

Et c'est d'un pas léger et enjoué que je me dirige dans cette ville trés prometteuse !!!! :D bounce :D bounce

Sachant où me rendre je suis mon instinct en prenant la "Victoria street" et au lieu d'une rue on pourrait parler d'une Avenue.
Une avenue un peu triste d'ailleur mais cela viens du fait que les 3/4 des immeubles sont des bureaux, puis soudainement des boutiques et des coffees shop pointe leur nez.
Je prend le décision d'aller dans l'équivallent de nos Galerie Lafayette histoire de voir comment c'est chez eux ; en même temps un magasin c'est un magasin et là pas de surprise c'est exactement la même chose.
Je sort et continu mon périple.

A chaque intersection les immeubles nous rappelle (dans les rues perpendiculaire) l'aspect historique voir typique de la ville, une volonté de part la ville ou tout simplement l'instinct de conservation anglais, une sorte de fierté non dissimulé.

Je parle je parle mais au fait !!

Puis au détour d'une rue la foule ce fait plus dense et une étrange animation, une agitation je dirai même commence à pointé le bout de leur nez.
-------------
A noter qu'au moment de mon séjour on était en pleine commémoration pour les morts tombés au combat pour leur pays, d'où la fleur de Pavot ou de Coquelicot, porté à leur boutonnière.
-------------

Donc me voilà à Westminster Abbey en pleine commémoration.
Sur la pelouse des milliers de petites croix avec la fleurs rouge sont alignées trés soigneusement. Une croix pour chaque soldat.
Une foule compacte c'est ressemblé et chacun prend une photo de l'évènement, moi y compris.

ET malheureusement je n'arrive pas a ajouter mes photos ça c'est pas cool.devil

J'en profite pour en faire de même avec l'Abbey et l'ensemble du square.
Et quand je dit l'ensemble ça comporte l'Abbaye+ Big Ben + le House of Parliament

En même temps le place s'appelle "Parliament Square" lol!

-------------
Une chose est sure Londre est une ville qui aime les personalitées qui on comptaient surtout les politiques et les militaires car on trouve sur cette place des status de Churchill, Nelson Mandela entre autre. Mais aussi un peu partout en ville.
-------------

Et puis il y a
BIG BEN !!!

Fidèle à sa popularité !!! BIG !!!
En même temps c'est une horloge, grosse mais une horloge.
.........J'avoue elle est magnifique !


Aprés avoir joué au touriste, je me dirige vers Trafalgar Square, pour cela je remonte La Parliament Street puis Whitehall sur le chemin j'ai put admirait le "Horse Guards" tout en étant passer devant le "10 Downing Street" et au milieu de cette rue ou avenue ( c'est tellement grand). Là aussi il y a aussi des statuts de commémoration, dont une en particulier, il s'agit une stelle sur la quelle un bronze représente des vêtements de femmes ayant participées a l'effort de guerre ou étant militaire, pendant la seconde guerre mondiale.

Et en tournant la tête sur la droite je put apercevoir la colonne centrale du Trafalgar Square.

Je pris la décision de continuer mon chemin en direction du Théatre.

Arriver sur Trafalgar Square une frénésie de prise de photos m'a pris, la place elle même puis une statue de la fontaine puis un lion, enfin je m'itraille a tout vas bounce bounce
Une vrais petite puce.

Bref aprés un long moment de contemplation je décide de me mettre en route vers un repas équilibré.... :D enfin équilibré quelque chose de bon et de pas trop chère. ☀ et là vive les sandwitcherie Anglaise et une en loccurence "Pret à manger" :D bounce
Ben oui je suis fan de leurs sandwitchs rapport qualité/prix y a pas mieux.
Et c'est avec un Special Chrismas, un café Latte et un cookie. Que je me dirige vers Ma destination finale.


La suite au prochain épisode.

Je vient de me rendre compte que je vient d'écrire un roman.
Et j'avouerai j'ai besoin de faire une pause.Sleep

A trés vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gloom
complétement accroc à John
avatar

Messages : 4651
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Dim 22 Nov - 7:13

Merci pour ce récit... smile

C'est sympa d'avoir un compte-rendu de la ville car je ne connais pas du tout (jamais allée au-delà de la frontière française)... cheers

La suite promet d'être toute aussi croustillante... wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoinette
complétement accroc à John
avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 02/10/2009
Localisation : District 12

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Lun 30 Nov - 2:13

Alors, La Cage ou la dernière matinee de JB en Zaza/Albin... C'était absolument phénoménal cheers Je vais essayer de faire ça "à chaud", je verrai bien ce qui refait surface ensuite.

Pour commencer, arrivée à la gare, et le 1er panneau d'affichage, c'est "pour lutter contre la grippe A, évitez les salles de spectacles" (mais bien sûr, et la marmotte... rolleyes Quand on aime JB, on vit dangereusement twisted ).

Il y a plein plein de gens qui attendent à la stage door, et dès le début je me dis qu'il ne va certainement pas signer quoi que ce soit (ça lui prendrait un temps fou!!), et ENFIN un voiture grise arrive, avec un monsieur en bonnet noir à l'arrière. C'est JB qui descend, quelqu'un lui sort un sac du coffre, des chemises, et avec tout ça il essaie de se frayer un passage jusqu'à la porte (euh oui, ça c'était avant la représentation, j'ai oublié de dire). Je n'ai pas pris de photos, je voulais avoir mes yeux sur lui tout le temps.

Mes impressions? J'ai toujours trouvé qu'il avait un visage étrange, mais que cette "étrangeté" (je ne sais pas définir) était due au fait que je le voyais à travers un écran à chaque fois. Mais non, il fait encore moins "de ce monde" en chair et en os. confused Il était sacrément bronzé pour un Londonien (ses multiples pinceaux étaient passés par là?) et il a expliqué patiemment à une jeune fille (qui paraissait sur le point de fondre en larmes) qu'il viendrait signer après le spectacle. J'ai réussi à m'approcher assez pour qu'il prenne les deux petits "cadeaux" que je lui tendais, il a pris un autre sac et puis il est entré dans le théâtre.
Sinon ses yeux sont magnifiques (plus gris que bleus, et pas le bleu flashy de CoE rolleyes ), il est extrêmement attirant et il avait l'air un peu triste (ou c'était parce qu'il était agacé mais qu'il ne le montre pas?). Et il paraît son âge, ni plus ni moins.

Quant au spectacle, quelle claque!!!! C'est super bien écrit, les mélodies restent dans la tête (depuis que je suis sortie du théâtre, j'ai la phrase whenever it's you par JB et Simon Burke qui tourne en boucle dans ma tête...), c'est très très drôle, très émouvant, sexy et je ne m'attarderai même pas sur les jambes des Cagelles parce que je pourrais en remplir des pages et des pages.

Bien sûr, voir La Cage Aux Folles m'a permis de répondre à une question essentielle (quoique superficielle...) : qui a les plus belles fesses de la galaxie?
Spoiler:
 

Maintenant je vais râler un peu (oui, je trouve toujours un sujet pour râler :p ) sur les fans de JB qui étaient dans la salle, parce que ça s'est manifesté dès le début. JB fait son entrée sur scène, et passé le choc initial (le truc dans votre tête où ça crie "oh my god, oh my god, je viens de voir John Barrowman avec un visage féminin, une voix plus aiguë et des gants de ménage!!!!" OO ) qui dure 3 secondes, vous vous retrouvez face à Albin. Et même si Albin est irrésistible, tout ce qu'il dit n'est pas forcément drôle. Mais apparemment, il y en avait beaucoup qui (à mon avis) riaient à des passages plus émouvants qu'autre chose (parce que c'était des répliques de JB).
En tout cas, Albin-Zaza, la femme délaissée, donne vraiment envie de la prendre dans ses bras. JB fait d'Albin un parfait mélange de ridicule, de classe, de gentillesse, de sensibilité et de drama queen. On a envie de consoler Albin, de danser avec Zaza, d'apprendre à se maquiller avec Albin, d'être adopté par Albin (et de lui dire de changer de lunettes de soleil, vraiment! lol! )

Aucune photo ne peut préparer le spectateur à la collection de vêtements et d'accessoires de JB. Franchement, la perruque rose en photo parait bien petite par rapport à la choucroute fluo gigantesque qu'on voit sur scène. De mémoire :
- le peignoir plutôt moche avec le truc pas très identifiable sur la tête et les gants en caoutchouc <img src=)" longdesc="8" /> Albin en desperate housewife dans toute sa splendeur parce que Georges a manqué un dîner
- la robe fleurie assez hideuse avec la perruque rose fluo et les chaussures à talon roses qui vont avec. Et tout ça dans une scène qui fait chaud au coeur où Georges et Albin chantent et dansent ensemble dans le salon. Albin finit par monter sur le canapé tout en tenant la main de Georges. Et une fois perché sur le bras du canapé, Albin fait une crise d'hystérie parce que c'est trop haut et Georges doit le prendre dans ses bras pour l'aider à redescendre (autant dire que JB couine comme il sait si bien le faire et ils sont vraiment mignons tous les deux ❤ )
- un corset blanc (et un jupon blanc?) qui commence juste en dessous de la poitrine de Zaza. Entre ce costume-là et les robes virevoltantes, il y très peu de l'anatomie de JB qui reste inconnue du spectateur à la fin du show namoureux
- un immense manteau de fourrure blanc que Zaza finit par tomber... pour apparaître en nuisette devant son public ébahi (perruque blonde cette fois-ci, toujours section photos). Les bonnets de la nuisette sont en partie transparents, et il y a une étoile et un petit pompon au niveau de chaque téton. silent Zaza fait un numéro pas très recommandable à l'aide d'un chat en peluche et l'excitation est à son comble quand les pompons se mettent à tourner lol! (il y a un super moteur dans la nuisette!!!)
- un autre numéro de Zaza (assez court d'ailleurs) où JB porte une perruque rouge et noire (carré hyper plongeant) et la superbe robe rouge pailletée qu'on voit sur l'affiche. Ça fait un peu Cruella sur les bords mais c'est impressionnant!!
- l'ensemble bleu ciel d'Albin (dommage qu'il n'y ait pas de photos, c'est abominable hum ) ; Albin est sur le port avec son homme et il s'est fait "tout beau" parce que c'est la couleur préférée de Georges. Georges se désole, parce qu'il n'arrive pas à avouer à Albin que leur fils ne veut pas qu'il soit là au dîner avec M. et Mme Dindon.
- la fameuse robe marron et argent scintillante sur "I am what I am". Une Zaza en colère, triste et déçue.
- le costume de "deuil" d'Albin. En noir de la tête au pied (fin liseré pailleté noir sur les revers), lunettes noires, ombrelle noire en dentelle. Albin fait la gueule et il veut que ça se voie!
- la longue robe rose ajourée au niveau de la poitrine et du ventre (celle que JB a porté chez Paul O'Grady).
- le costume censé transformer Albin en "uncle Al" (un hétéro bien sous tous rapports Suspect ) pour qu'il puisse quand même assister au dîner avec les Dindon, même si la mère biologique de Jean-Michel est là. On le voit sur la photo où Jacob, Albin et Georges sont serrés tous les 3 sur le canapé. Il est attaché un peu de cran, on sent qu'Albin ne porte jamais de costumes de la sorte et il ne fait pas illusion une seconde <img src=)" longdesc="8" />
- Albin la maman : petite robe noire (je pense) avec une veste blanche, perruque blonde courte et impeccablement brushée. Il est absolument OO drunken
- chemise blanche, pantalon noir (une tenue neutre, qui peut donner l'impression qu'on voit JB et pas Albin - Dieu qu'il est magnifique!) pour la scène finale entre Albin et Georges. Ils reprennent ensemble un petit morceau de "Song in the sand" et le rideau tombe sur un baiser langoureux. cheers

Forcément, j'ai dû en oublier. Et ça c'est seulement pour Albin. Les Cagelles sont nombreuses, Jacob n'a pas le même costume dans deux scènes de suite (enfin quand il est habillé...), il y a les costumes de scène de Georges... Bref, je ne vois absolument pas comment ils s'en sortent avec seulement 3 habilleuses en coulisse. confused

J'ai adoré le fait qu'il y ait un spectacle dans le spectacle, les gens du public sont souvent mis à contribution (bises sauvages sur le front de ceux qui sont aux tables "cabaret" contre la scène, Zaza drague un spectateur, Georges interpelle pas mal d' "habitués" du club, les Cagelles - en bikini fleuri - jettent des ballons de plage géants dans la foule, Zaza jette des roses). D'ailleurs, les gens réagissent même quand ils ne sont pas censés "jouer" un public : il y a beaucoup de cris de désapprobation quand Georges ou Jean-Michel se montrent cruels avec Albin :D
Lorsque le spectacle commence, Georges souhaite la bienvenue aux clients du cabaret. Il tient un ballon. Une des Cagelles, Hanna ( = Nicholas Cunningham, superbe torse ! ), look SM et tout et tout, fait claquer son fouet et le ballon, rempli de confetti, éclate. Rien qu'avec ça, le public est "chaud"! cheers

Difficile de dire ce qui m'a le plus plu dans le spectacle. Il se passe tellement de choses sur scène qu'on en manque invariablement la moitié (j'aurai dû y aller 3 fois de suite...). La scène la plus hallucinante, c'est le ballet des assiettes OO Les Dindon viennent d'arriver avec Anne, et Jacob apporte les hors d'oeuvre, les verres, les assiettes (avec de jeunes Grecs en train de faire un tas de trucs embarrassants dessus twisted ) : bien sûr, il faut récupérer l'assiette des mains de Mme Dindon qui se pose des questions et bientôt c'est tout le monde qui jongle avec la vaisselle. Ils sont 7 (?) sur scène, la vaisselle passe de main en main dans une chorégraphie endiablée et ça donne le tournis.
Les Cagelles dans leur cage sont merveilleuses.
Chaque apparition de Jacob est un régal cheers à un moment, Jean-Michel chante son amour pour Anne, et on voit débarquer Jacob avec une longue perruque qui imite la chevelure d'Anne. Ils dansent tous les deux, et Jacob, pour améliorer le côté "féerique" de la scène, décide de faire de la fumée d'ambiance... avec son fer à repasser lol!
Georges, au départ, ne m'était pas spécialement sympathique. Mais l'amour de Georges pour Albin rayonne dans toutes les scènes qui suivent, et ça donne vraiment envie de rencontrer l'âme sœur cp Le seul truc que je regrette, c'est que Simon Burke a une sacrée voix et qu'il ne s'en sert pas si souvent que ça (il se lâche sur je ne sais plus quel titre - il a d'ailleurs eu droit à une ovation - mais la plupart du temps ça reste assez nonchalant, on va dire... rolleyes ). Son charme est indéniable et il occupe autant la scène que JB.

Les deux scènes qui m'ont toute retournée? 😢
"I am what I am". J'ignore comment JB peut envoyer des émotions comme ça à la tête des gens, mais c'était incroyable. Il y a une bonne partie de la chanson qui est a cappella et on n'entendait pas un souffle dans la salle. Tout le monde était littéralement scotché. Toute la colère d'Albin, toute sa déception, sa surprise, vous les ressentez comme les vôtres quand JB se met à chanter.
Quand la lumière s'est rallumée après le 1er acte (Albin, après avoir chanté "IAWIA", ne veut pas retourner vers Georges, alors de rage il quitte la scène en descendant dans le public) je me suis dit que c'était bête que la salle soit plongée dans l'obscurité parce que JB était passé vraiment tout près de moi drunken avant de débarquer sur le trottoir qui longe le théâtre. Et aussi que le métier d'acteur c'était vraiment impudique. pale
Le fameux Heeere's Mother! (+/- "Maman est de retour!"). Albin a appris que la mère biologique de Jean-Michel n'assisterait pas au dîner, et malgré ce qu'il a enduré, il enfile sa tenue la plus respectable, sa plus belle perruque, et se présente comme la mère modèle (qu'il est!!) aux Dindon ☀ JB est vocalement époustouflant dans cette scène cheers Contraint, à la demande générale, de chanter au restaurant, Albin attaque une chanson dans un registre féminin (une espèce de berceuse très aiguë). à un moment, sa voix devient plus grave, Georges et Jean-Michel le regardent d'un air inquiet... et Albin termine sa phrase d'une voix aussi aiguë qu'au début de la chanson (parfait, JB, qu'il était, par-fait! fâché )

à la fin du spectacle (le final! cheers c'était énorme, les gens applaudissaient, ça dansait sur scène... j'avais jamais vu une fin de spectacle fichue comme ça!), JB a fait un petit speech comme quoi c'était son dernier jour, ainsi que Simon Burke. Je m'étais dit qu'il aurait peut-être été plus ému que ça, mais il avait l'air heureux, tout simplement. En fait, c'était plutôt les autres membres du cast qui étaient tristes et émus de perdre leur couple vedette.

Et comme toute last matinee qui se respecte, les blagues entre acteurs devaient aller bon train sur scène. Dans la scène "masculinity" (Georges essaie d'apprendre à Albin à se comporter comme un "vrai" homme), Simon Burke a dû faire une pause pour retrouver son texte tellement JB avait sorti d'âneries. Il a attrapé ses dents du haut entre ses doigts et les a secouées comme pour dire à Georges "ok, moi je suis efféminé mais au moins j'ai pas de dentier" lol! et je me demande vraiment si c'était prévu dans la mise en scène de départ!!!
Pareil, quand la Zaza en nuisette récupère le chat en peluche, le chat en peluche... porte une longue perruque blonde <img src=)" longdesc="8" /> ça, je suis à peu près sûre que c'était de l'inédit.
Autre détail aussi (la foule a tellement réagi que je me suis dit que c'était louche) : les Cagelles cachent Zaza derrière d'immenses plumes et elle réapparaît avec une longue perruque blanche et frisée en disant que c'est bientôt Noël et que oh, I'm gonna go down your chimney Dites, les autres chanceux qui ont vu La Cage, vous avez vu ça vous aussi? bounce
Et il a dû y avoir plein d'autres choses, mais comme c'était ma 1re fois...

JB a aussi invité les spectateurs à mettre des sous dans le seau (tenu à la sortie par une hôtesse) pour l'éducation et la prévention contre le VIH (mais je ne me rappelle plus du nom de l'organisation).

Bon, c'est tout pour cette fois. :p


Dernière édition par Antoinette le Lun 30 Nov - 14:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yeles
In love de John
avatar

Messages : 315
Date d'inscription : 09/11/2009
Age : 44
Localisation : physiquement en France mais mon cerveau est à Londres

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Lun 30 Nov - 2:28

Rhoo purée ! ça donne encore plus de regrets de ne pas y être allée...

Le chat n'avait pas de perruque quand on l'a vu... Et Zaza avait les bouclettes de sa perruque devant la figure quand elle est ressortie de derrière les éventails.

Le croissant ? T'as pensé quoi du croissant ? :D

En revanche, je pense que tu as fait le tour des tenues...

La chanson de George... c'est peut-être the sound of the sand. Rhooooooooooooooo j'aurais tant aimé revoir ce spectacle ! J'espère qu'ils ont pensé à faire un DVD ! Pitié...


edit : au fait, c'était quoi tes "petits" cadeaux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gloom
complétement accroc à John
avatar

Messages : 4651
Date d'inscription : 18/10/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Lun 30 Nov - 2:40

Merci pour le CR... cheers

Déçue de pas avoir pu voir... sad

Et les dédicaces à la fin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
helisamarren
Admire John
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 45

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Lun 30 Nov - 11:03

Salut Toinette!

On m'a dit que traditionnellement, pour la dernière matinée d'un spectacle, ils font quelques fantaisies.
C'est vrai que dans La Cage, ça peut presque passer inaperçu. :joker: :joker:
D'après ton compte rendu, je confirme que d'habitude, Zaza n'a pas de perruque blanche, le chaton n'a pas de perruque, Albin ne tripote les dents de personne. Et je ne sais pas ce qu'ils ont fait à sa perruque rose, mais pour la dernière, elle était encore toute explosée affraid . Certainement irrécuperable, quel dommage! wink

Pour la dernière, le spectacle est revenu presque à la normale, juste encore plus d'applaudissement, de l'émotion dans les voix, celle de John un peu cassée pour IAWIA, 2 ou 3 larmes aussi.
John et Simon ont parlé à la fin, de l'évolution du spectacle depuis sa création : en 1983, quelqu'un disait que les gens attraperaient le sida en s'asseyant sur les fauteuils, et maintenant, le rideau tombe pendant que John a sa langue dans la bouche de Simon (c'est lui qui parle là)...
J'ai été hyper chanceuse pour la dernière : une place à une table de cabaret. Simon a pointé sa canne vers moi dans le final en chantant 'with you it looks good', j'étais au 7ème ciel...

Après le spectacle, il y avait une belle foule dehors, et John et Simon ont encore signé à la chaine, avant de retourner au théatre pour une petite fête.

Ils vont me manquer!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
helisamarren
Admire John
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 45

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Lun 30 Nov - 11:11

John a aussi demandé au gens de revenir voir le spectacle avec l'autre cast pour ses dernières semaines à Londres.
J'irai bien, honnètement, mais j'ai vraiment plus de sous pour un voyage en décembre!
Je ne sais pas comment se passent les ventes, mais c'est sur que l'ambiance sera surement différente. Signe des temps, Yasser qui faisait la sécurité à la stage door depuis 2 mois (avec des renforts samedi soir), part en vacances!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missy
Fan de John
avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 31
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Mar 1 Déc - 13:32

helisamarren a écrit:
John a aussi demandé au gens de revenir voir le spectacle avec l'autre cast pour ses dernières semaines à Londres.
J'irai bien, honnètement, mais j'ai vraiment plus de sous pour un voyage en décembre!
Je ne sais pas comment se passent les ventes, mais c'est sur que l'ambiance sera surement différente. Signe des temps, Yasser qui faisait la sécurité à la stage door depuis 2 mois (avec des renforts samedi soir), part en vacances!

oh c'est avec toi que j'ai parlé à la sortie de la dernière cage aux folles! cheers
Pareil moi aussi ils vont me manquer!
J'ai autant adoré Simon que JB dans ce spectacle et je suis vraiment contente d'avoir pu le voir une dernière fois!! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/missyaoi/
Johanne
complétement accroc à John
avatar

Messages : 1541
Date d'inscription : 03/12/2009
Age : 59

MessageSujet: Merci Antoinette   Sam 5 Déc - 8:25

Minuit dans 4 minutes. Je suis completement extenuee de cette semaine.

Mais j'ai lu ton texte sur La Cage, ta description des costumes, des evenements du dernier show et des manipulations que John et Simon se sont jouees entre eux.

Et j'avoues que la, j'ai vraiment le coeur tres gros.

J'etais ce soir a un concert de Noel dans une jolie eglise pres du fleuve St-Laurent. J'en avais marre des sopranos, de la formalite; je me disais c'est pas un concert de Noel joyeux ca.

J'arrive ici, je parcoure des courriels, puis je viens visiter ici pour lire tout ce qui a pu etre ecrit sur La Cage par des francophones qui s'y sont pointes.

Moi comme j'y etais la semaine de la collecte de fonds pour Children in Need, j'ai jamais meme pense que John signait quand meme; j'ai jamais pris le temps de meme penser que ca serait interessant de faire signer mon programme par le reste du cast. J'avais aucune faculte de reflexion et meme mon journal de voyage, journal personnel, est tres limite dans les mots que je refusais d'admetter.

Oui, Dane Quixall m'a hyper-impressionnee; j'aurais aime que ce fusse lui qui saute sur ma table de cabaret; j'adorais son contre-jeu.

J'ai prefere le chanteur qui jouait Etienne en Jean-Michel, il a fait les 2 representations du jeudi 19 novembre. Il avait un "aspect" plus severe envers Albin, le personnage faisait carrement figure de fils irrespectueux du conjoint de son papa.

J'ai pas compris quand Albin en tant que Mother declare "Je suis disposee" avant de debuter The Best of Times. Est-ce vraiment une expression francaise et qu'est-ce que ca veut dire? (entre vous tous et moi, il y a un ecart entre le francais du Quebec et le francais de la France tout a fait charmant, mais le decalage semble augmenter et je n'ai pas de complexe sur ma langue maternelle, je trouve ca tres bien notre decalage, les australiens, americains et britanniques vivent tous tres bien avec leurs decalages itou).

Je pensais que je gerais bien mon retour a Montreal, reprendre la vraie vie. Mais lire les details des derniers shows, les details des shows d'octobre et debut novembre, les moments qui vous ont accroches, les emotions que vous avez exprime, ca m'a laisse le coeur gros.

Simon Burke est vraiment adorable et avait un role incroyable qu'il a si bien rempli; quand il a signe le cd que j'ai achete et que j'ecoute trop peu, dans le lobby du Playhouse et qu'il m'a dit des qu'il a su que j'etais du Canada (faut dire ca en pays etranger, la notion d'etre quebecoise ne semble exister qu'en francophonie), il m'a parle de Sound of Music a Toronto et m'a demande si je viendrais le voir. J'ai un cote humour sarcastique et spontanement j'ai repondu "pourquoi pas, c'est juste six heures de route apres tout"... comme si en plein decembre, risque de tempete, ontariens qui ne savent pas conduire en periode de neige .. n'empeche que j'y pense serieusement; j'aurais juste le temps pour la matinee du 12 et faudrait que je fasse l'aller-retour la meme journee. Ridicule, 12 heures de route, deux heures trente de musical:)

Mais pour revenir a La Cage, j'ai des ennuis et des manques majeurs. Je voudrais une photo de chaque Albin, chaque Zaza, chaque Oncle Albert et de Maman - mais ces photos n'existent pas, ces scenes n'existent pas. Il y les photos officielles mais pourquoi ne pas nous avoir donner maman, elle etait adorable, calme, cool, composee comme on n'avait pas vu en Albin une seule fois, et Zaza etait trop excentrique, trop flamboyante ou trop poignante pour etre meme le moindrement semblable a maman. Albin est un etre complexe pour parvenir a jouer tant de cordes et non quelqu'un de limite par des contraintes ou des images preconcues.

Je le savais que j'etais trop fatiguee pour ajouter une 6e representation la veille de mon depart mais je regardais les minutes tournees, en lisant les dernieres pages de I am what I am et je me disais ... c'est pas disable Jo, que fais-tu a Londres a l'hotel alors que John va chanter bientot et que tu ne le verras pas. En meme temps, je me disais ... tu dois accepter tes limites, tu vas travailler mardi, tu vas voyager toutes la journee demain, la vie ne s'arretera pas parce que tu n'assistes au show de ce soit .... pourtant ... et malgre tout, j'etais toujours incapable de mettre des mots sur mes emotions. Pas de larmes pour moi quand Zaza a rejete les Cagelles hors scene, pour se tenir l'estomac , pour reprendre son souffle, malgre sa douleur, malgre le rejet de 20 ans de vie de couple, pour finalement exposer a nue son ame dans une prestation sublime de I am what I am, une ode a l'acceptation, a la fierte d'etre. Pour moi cette chanson depasse l'aspect de fierte gay, mais bien plus, il est temps d'etre qui nous sommes tous. Comme je suis en transformation physique (chirurgie bariatriaque et perte de poids constante et reguliere et majeure qui change mon corps de semaine en semaine, mais qui malgre tout, me laisse demeurer une "madame" de la jeune cinquantaine obese a vie meme si un jour je deviens mince - accepter nos failles, defauts, forces, faiblesses, valeurs - etre qui nous sommes). Albin en Zaza qui crie au public, a son chum, a son fils par alliance ... je suis moi, je suis moi, je suis moi.

Tout est troublant et tout est amusant dans cet humour de tristesse.

J'aurais voulu parler de La Cage comme Antoinette l'a fait. Il me semble que j'en parle trop en terme de dramatique, mais pourtant, il y avait autant matiere a l'introspection qu'a la joie et au plaisir. La danse, la joie, l'exusberance. J'ai vu tous les musicaux montes a Montreal depuis 11 ans, sauf 1 seul. Ceux de France lorsqu'un producteur est pret a demenager et venir nous visiter. Ceux des Etats lorsqu'en tournee, ils viennent visiter pour un long week-end seulement. Mais aucun, sauf Notre-Dame de Paris, n'a su me laisser sans-voix, et surtout en manque autant.

Johanne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://je-suis-johanne.livejournal.com/
Johanne
complétement accroc à John
avatar

Messages : 1541
Date d'inscription : 03/12/2009
Age : 59

MessageSujet: oubli   Sam 5 Déc - 8:50

j'ai lu les 5 pages de texte sur La Cage avant d'ecrire mon dernier message; j'ai oublie de remercier tout le monde de tous leurs messages. Quelqu'un a decrit Londres et j'en suis restee sideree. J'ai un peu visite Londres, j'ai trouve la ville tellement propre, et la circulation a l'envers:) mais surtout tout est tellement plus ... plus vieux, plus architectural, plus propre, plus courtois ... mais c'est toujours un choc quand on franchit l'atlantique. Je vis ou tout est jeune, le pays, les infrastructures, l'architecture. Le propre de ville comme Londres (ou Paris que j'adore) est d'etre tres et completement different. La nature meme du West End m'a jete a terre ben raide. Je ne suis jamais allee a New York et je ne connais Toronto que minimalement, parce que l'ex-belle-famille y a vecu et qu'une amie y vit mais sinon, je vais decouvrir bientot.

Cette notion du West End, des theatres a tous les 200 metres ou presque, des pieces et des musicals partout, des theatres intimistes, des artistes aux "Stage doors" (entrees des artistes) est particulierement etrangeres a tout en moi, de mon univers.

J'ai tellement capotee la-bas....

Donc merci pour les descriptions, pour les emotions, pour raconter la ville autant que la Cage autant que John, autant que le reste du "cast" (c'est quoi le mot francais pour le cast?).

Pour assez de memerage ce soir, repos repos et repos,

Mamie Jo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://je-suis-johanne.livejournal.com/
helisamarren
Admire John
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 45

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Sam 5 Déc - 10:45

Waouh! Très beau message Johanne, très chargé d'émotion!
Je ne sais pas faire ainsi passer ce que je ressens...

Je comprends ce que tu as ressenti pendant ta dernière soirée à Londres, car pendant tout l'automne, j'ai agi et pensé comme une droguée en manque... Je rajoutais des voyages, des représentations, et les quelques fois o ù je suis allée voir un autre spectacle, ou simplement visiter, me promener alors que j'aurai pu être au Playhouse pour voir La Cage, je ne povais m'empêcher d'y penser, et d'avoir quelques regrets!
A présent, le spectacle et ses acteurs me manquent, je chante beaucoup dans ma tête, mais ça va...

A part ça, je te confirme qu'on ne dit pas 'je suis disposée' en français. On comprend, mais ça ne se dit pas.
Et pour le mot cast, c'est à priori distribution, mais avec des nuances dans l'emploi. C'est pourquoi j'utilise aussi le mot 'cast' en français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yeles
In love de John
avatar

Messages : 315
Date d'inscription : 09/11/2009
Age : 44
Localisation : physiquement en France mais mon cerveau est à Londres

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Sam 5 Déc - 11:29

Alors, petit correctif. Je suis disposée, ça se dit en français... C'est "précieux" mais ça se dit. Quand Zaza dit ça, c'est pour signifiée qu'elle est prête à chanter. C'est juste que l'on n'a pas la fin de la phrase : Je suis disposée... à chanter ma chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoinette
complétement accroc à John
avatar

Messages : 2553
Date d'inscription : 02/10/2009
Localisation : District 12

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Sam 5 Déc - 14:33

jojoann a écrit:

J'aurais voulu parler de La Cage comme Antoinette l'a fait. Il me semble que j'en parle trop en terme de dramatique, mais pourtant, il y avait autant matiere a l'introspection qu'a la joie et au plaisir. La danse, la joie, l'exusberance. J'ai vu tous les musicaux montes a Montreal depuis 11 ans, sauf 1 seul. Ceux de France lorsqu'un producteur est pret a demenager et venir nous visiter. Ceux des Etats lorsqu'en tournee, ils viennent visiter pour un long week-end seulement. Mais aucun, sauf Notre-Dame de Paris, n'a su me laisser sans-voix, et surtout en manque autant.

Tu sais quoi... je pense que c'est aussi dû au fait que je suis allée voir le spectacle avec quelqu'un de ma famille. Je pense que quand on est seul fasse à un tel déversement d'émotions, on est plus vite "débordé", on ressent plus intensément (même pour un "simple" film au cinéma, j'ai remarqué que je ne vivais pas les mêmes choses seule ou accompagnée confused ).
En attendant, je suis heureuse que ça se termine sur "The best of times" et pas sur "IAWIA". Mais dans quel état j'étais... C'est parce que la lumière se rallume, mais sinon les gens resteraient tristes et silencieux dans leur siège. Et le visage qu'affiche JB jusqu'à la porte, ses traits sont vraiment déformés par le chagrin et dans ce genre de moments, on n'a pas de recul ; c'est pas un acteur, c'est Albin blessé.
La seule représentation que j'ai vue, c'est la dernière matinée. Alors au-delà de l'émotion, le cast (ouais, je dis cast, je me casse pas la tête wink mais "troupe" ça va aussi je suppose) était là pour faire des vacheries à JB et Simon Burke, peut-être que ça se ressentait aussi...?

Oh oui, moi aussi j'aurais voulu une photo de Mother. Elle est superbe. Il est superbe.

Helisamarren >> non, tu n'es pas droguée, non... En fait, ça me paraît impensable d'aller voir la Cage aux Folles et de ne pas faire tout ce qui est en son pouvoir pour y retourner!!! Si j'avais vu le spectacle avant affraid

Quant au côté introspectif, je suppose que ça fera du bien à certains, ça en dérangera d'autres. Mais si en se souvenant du show on est triste, ce n'est pas parce que c'est le spectacle qui nous manque, pas seulement. C'est le rush du spectacle qui manque, c'est l'attente, les rencontres, Londres, JB (et pas forcément dans cet ordre wink )...

"Notre-Dame de Paris", en voilà un sacré choc dans mon existence OO mais bon, c'est hors-sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gribouille
S'intérésse de très près à John
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 47
Localisation : In John's arms

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Lun 7 Déc - 15:27

Voici enfin ma tite review de "La Cage Aux Folles".

J'ai eu la chance de pouvoir assister à la dernière de cette musicale interprétée par John Barrowman et Simon Burke.

Dans le Playhouse Theater je suis placée au dernier rang... près des étoiles et j'ai un point de vue parfait sur toute la scène, munie d'une petite paire de jumelles pour une meilleur approche des mimiques des comédiens.

Le rideau se lève et me voilà prête à rentrer complètement dans "La Cage Aux Folles"....

Comme je l'ai déjà dit je ne suis pas bilingue mais connaissant l'histoire je ne suis pas perdue et le jeu assez exceptionnel de tous les artistes présents sur les planches, me rend la tache encore plus facile....

Entre sourires, éclats de rire, et émotions, je suis entrainée dans le tourbillon et la valse des costumes de Zaza...entre plumes et froufrous je découvre, à nouveau, que John est grand et talentueux...

Albin est émouvant parce qu'il est ce qu'il est, en costume à paillettes..la main au vent...mais il n'y a que Zaza pour exprimer vraiment ce qui se cache derrière les décors, les lumières et tous ces costumes colorés.

Le I AM WHO I AM comme un hymne face à l'intolérance, me scotche et laisse la salle silencieuse osant à peine respirer de peur de briser cet instant.

Magistrale interprétation, planté au milieu de la scène, les yeux au ciel, puis sur la foule qui se lève sur les dernières notes, pour applaudir pendant de longues minutes.

Tout le cast est vraiment très bon, des voix exceptionnelles pour des interprétations qui le sont tout autant et qui me surprennent agréablement tout au long du spectacle. Les cagelles sont splendides...et le public (du devant) sera pris à partie tout au long du spectacle.

Les parties duo entre Georges et Albin sont à la fois drôles et très émouvantes, je ne sais pas si je pourrais choisir une scène parmi toutes celles qu'ils ont partagées mais... celle de la fin, Albin en chemise blanche sur les marches et le La Da Da Da...c'est air me poursuit encore.

Moi qui suis fan des comédies musicales, John était pour moi la cerise sur le gâteau. Je n'ai pas manqué d'admirer sa plastique et ses expressions avec mes jumelles...il est aussi beau en homme qu'en femme...c'est dingue ça quand même.

Encore une soirée magique à Londres, finie à la sortie des artistes (sous la pluie) histoire de rester encore un peu dans ce rêve éveillé.

.....La Da Da Da ....and Thank You John.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://series-addict.forumouf.com/forum.htm
Johanne
complétement accroc à John
avatar

Messages : 1541
Date d'inscription : 03/12/2009
Age : 59

MessageSujet: pas savoir comment dire le passé déjà   Mer 9 Déc - 1:36

Après quelques semaines d’hésitation, j’ai finalement décidé que j’irais à Londres, assister à une ou deux représentations de la Cage aux Folles.

J’avais décidé au début de l’année d’aller en Grande-Bretagne pour l’automne 2010. Pouvais-je me permettre une semaine cette année ? Honnêtement ?

C’est en parlant avec fiston Brian, le plus jeune, celui qui comprends plus la notion de réaliser au moment précis, d’être spontané, d’avoir des envies un brin fofolle, que je me suis décidée.

Au début, avant même d’avoir un billet d’avion ou parler de vacances au patron, j’ai acheté en ligne deux billets, pour le 19 novembre, matinée et soirée. Matinée sur semaine ? Quel concept ! Ça doit rudement bien marcher à Londres les musicaux.

Puis, j’ai regardé combien de temps j’irais à Londres, ce qu’il y avait à visiter, ce que je voulais voir, où loger, quelle ligne aérienne choisir et plein détails tous plus plattes les uns que les autres.

Quand j’ai enfin accepté que je puisse prendre une semaine, j’ai rajouté la soirée du 20 novembre et la matinée du 21. Je quitterais Londres tôt le 22 et je doutais de mes capacités à faire les deux représentations de ce samedi du 21.

Pour finir la boucle, j’ai aussi ajouté la soirée du mercredi 18 novembre, qui serait ainsi mon premier spectacle. Oh comme je me trompais.

En effet, quelques jours avant mon départ, j’ai réalisé que John Barrowman ne jouait pas dans La Cage aux Folles le vendredi 20 novembre. J’ai donc communiqué par courriel avec le groupe Ambassadors pour leur demander s’il était possible de changer ce billet pour un autre spectacle. On m’a donné un numéro de téléphone. J’ai donc pris l’acoustique un matin avant de partir travailler et j’ai pris un grand souffle. Mon anglais est bon. Mais je fais affaire avec des anglophones de Montréal, et des américains. Pas avec des Londoniens avec leurs accents adorables. me comprendrait-on?

J’ai eu droit à des « love » et des explications. On ne pouvait pas me changer mon billet pour un autre spectacle, mais on pouvait me le changer pour une autre date. Il ne me restait que deux choix pour voir John en Albin : le soir de mon arrivée le mardi 17 novembre ou la veille de mon départ le samedi 21 novembre. Hum. Je me suis dit que je serais moins fatiguée après un vol d’avion qu’après une semaine à Londres. J’ai choisi le mardi 17 novembre.

J’avais un vol infernal : je partais de Montréal à 17h le lundi 16 novembre, pour arriver à Philadelphie à 19h. J’avais choisi le supplice de passer par les États-Unis, mes voisins doux ; puis un départ à 21h de Philadelphie pour arriver à Londres, Heathrow à 9h05 le mardi 17 novembre. Nous fûmes détournés sur Boston après plus d’une heure trente de vol, pour rester dans l’avion près de deux heures. Un passager turbulent, en arrière de l’avion, avait décidé le pilote à faire demi-tour pour le remettre aux autorités américaines. Nous avons atterri à Heathrow à 13h30. J’étais épuisée, tout ce temps assise, à ne pas dormir, un brin de sieste ici, une autre escousse là ….

Je suis arrivée à mon hôtel, une location géniale dans le West End, fascinée par l’idée qu’on puisse prendre le métro directement de l’aéroport pour se rendre à l’hôtel. Je suis arrivée à l’hôtel complètement kaput !!!!!

J’ai carrément pris un bain, puis une douche. Ensuite, juste avant de me changer, une mini-sieste de 20 minutes. On dit « power-nap » chez nous.

J’ai ensuite regardé où était le fameux Playhouse Theatre, le chemin ou le métro à prendre. J’avais une carte Oyster prépayée, achetée en ligne. J’avais mon passeport, des livres sterling, cinq billets pour cinq fois la Cage.

J’avais aussi des pantalons trop grands, choisis parce que trop grands – ignorant comment mon corps réagirait au voyage. Il y a des tonnes de rumeur qui circulent sur les anneaux gastriques et les vols d’avions !!! Ce sont des rumeurs. Mes jambes n’ont pas enflé, je n’ai pas pris de poids, et j’avais des pantalons trop grands. De plus mon manteau printemps/automne était trois tailles trop grandes. Mais enfin, ça me permettrait s’il faisait froid à Londres, de porter une veste en-dessous.

Carte en poche, sac à la main, j’ai pris le chemin du Playhouse suffisamment tôt pour découvrir exactement où je vivrais pour les prochains jours. Ma fidèle petite caméra numérique rose fitte facilement dans ma poche. Mais j’étais trop excitée par tout autour de moi et par l’idée d’aller voir ce musical – je n’ai pas sorti mon appareil une seule fois. J’ai pris la route la plus longue mais j’ai pu voir plus de lumières, plus de voitures circulant dans le mauvais sens, plus de ronds-points, de barrières pour délimiter où les piétons pouvaient passer. J’ai découvert où se cachait le nom des rues, que les rues en parallèles ça n’existe pas, que les londoniens, comme les montréalais, ne traversent pas aux intersections.

Je suis arrivée au théâtre dans un état de langueur étrange, comme une transe; je ne suis pas une grande dormeuse, mais les décalages horaires m’affectent beaucoup et je ne suis une grande veilleuse. J’avais à peine un p’tit deux heures de sommeillage dans le corps, et j’étais debout depuis un peu de 20 heures à ce moment-là.

J’ai pris mon siège, rangée F, centre, au parterre. J’aurais une superbe vue; je regardais autour de moi, un mardi de semaine, qui venait au théâtre? La salle était intimiste, charmante, aux décors comme on ne voit pas chez moi. Des couples, des amis, des amies prenaient place. J’ai vu les fameuses tables de cabaret – j’avais lu sur ces tables, mais les voir c’était autre chose. J’y serai le mercredi et le jeudi.

De vrais musiciens, là en haut, dans le décor. Ils sont installés comme les musiciens du musical « Décembre » qui revient à Montréal tous les mois de décembre. Les britanniques ont des pantomimes, nous avons « Décembre ».

Ils commencent à jouer.

Et Simon, le maitre de cérémonie, le propriétaire de la Cage, apparait. Seul. Il parle. Il ouvre le spectacle de La Cage dans la Cage. Comme ça doit être ébranlant ce genre d’entrée.

Les Cagelles.

Le tourbillon. Les ballons. La foule.

Il y a ambiance. Ici personne n’a trainé un conjoint de force, qui dormira ou espérera que ce se terminera au plus sacrant. Est-ce ça la nature du West End ou est-ce plutôt la nature de ce spectacle-là précis, présent.

Je connaissais évidemment l’histoire, donc la crise d’Albin, l’arrivée et la demande de Jean-Michel (l’haïssable Jean-Michel, le molleton, le chiffon, l’aveugle ! grrrrrr). Le tourbillon entre la vie du couple, la vie du spectacle, les liens, les rires, les tristesses. J’étais de plus en plus fatiguée, pourtant j’étais aussi de plus en plus revitalisée. J’avais passé beaucoup trop de temps assises, beaucoup trop.

A l’entracte, la vente des petits pots de crème glacée m’a fait sourire. Déjà que j’ai pu emporter ma bouteille d’eau dans la salle m’avait ébahie. A mes côtés un couple d’hommes dans la mi-trentaine je dirais. On a jasé. L’un d’eux parlait français. Il trouvait John trop beau et trop jeune pour jouer Albin et Zaza, j’ignore ce qu’il a conclu à la fin, il m’a souhaité une bonne vacance. Par contre, il ne fut absolument pas surpris quand je lui ai dit que j’assisterais à cinq représentations. Ici, chez moi, on est sur le point d’appeler les secours si tu dis ça, surtout à un étranger dans une salle de spectacles.

Le rappel. J’adore déjà Best of Times. Je trouve ça émouvant cette notion que le moment présent est celui qui est le meilleur et qu’il faut en profiter. N’est-ce pas exactement ce que je fais?

Puis John s’approche et demande aux gens d’attendre un peu. Qu’il participe à une levée de fonds pour Children in Need (Enfants dans le besoin) pour le téléthon de la BBC. Qu’il posera pour 20 livres déposé dans son seau.

C’est capotant. J’ai laissé mon sac de maquillage dans mon salon en banlieue de Montréal. Je suis fripée, pas mal fripée. Fait-il ce genre de trucs à tous les shows?

Je travaille à HME : Hôpital de Montréal pour Enfants. On a le téléthon enfants-soleil à tous les ans. Je viens en Angleterre pour aider leurs enfants? J’étais incapable de réfléchir. Le manque d'oxygène, l’excitation du premier spectacle, voir John Barrowman de si près, de quasi-accessible. J’avais maintenant seize ans. Fébrile et incapable de prendre la moindre décision.

Comme je suis à la fois claustrophobe et agoraphobe (mais avec des tonnes de trucs pour passer au travers), j’ai quitté la salle lorsqu’il restait à peine cinq personnes. Et c’est là que j’ai vu John, entre les portes du minuscule lobby, devant des caméras et des flashs, et la ligne de gens qui déposaient leur 20 livres dans son seau.

J’ai regardé de coin, en tentant d’éviter les groupes. J’étais sur le trottoir quand je me suis décidée, la ligne s’amenuisait. J’ai retrouvé mon micro-porte-monnaie, pêché un 20 livres et je me suis approchée timidement. J’étais la dernière de la ligne. Une dame s’est approchée, je lui ai montré mon argent, mais je lui ai demandé si quelqu’un pouvait prendre la photo puisque j’étais seule. Elle m’a dit sans problèmes, juste de préparer mon appareil.

J’ai donc ouvert, mis à l’option portrait, mis le 20 livres dans le seau et voilà, c’était mon tour et j’avais perdu toutes mes facultés. Il était là, à mes côtés et il souriait inlassablement. Je sentais son bras derrière moi, mais je ne respirais plus.

Le jeune homme qui prenait les photos m’a demandé si mon appareil fonctionnait bien, car le flash ne s’engageait pas et les photos étaient trop foncées. J’ai tendu la main, pensant que c’était ok, j’avais payé et si mon appareil ne prenait une bonne photo, ben too bad (bien c’était dommage). Pantoute. Il m’a demandé de mettre le flash, John me tenait toujours, je ne respirais toujours pas. Je ne trouvais pas comment remettre le flash. Je ne savais de m’excuser à John, incapable de partir. Il m’a dit « Let me! » (Laissez-moi faire), a pris ma caméra et s’est exclamé « It’s in French » (c’est en français), là, j’ai ouvert la bouche, probablement pour respirer autant que pour répondre. J’ai dit « Well, I am sorry, mais c’est plus facile pour moi » comme s’il pouvait comprendre le franglais. Il a fait quelque chose, a remis l’appareil au jeune homme, et le flash est parti cette fois-ci. J’avais une photo avec John avec flash et trois ou quatre sans flash. Quand je le regarde sur cette photo, je vois bien qu’il est fatigué !

J’ai quitté l’entre-portes du lobby, la tête complètement dans les nuages, les sonorités de la soirée, les mouvements, les changements de costumes, la vivacité, l’énergie, les textes, les rigolades, les musiciens, les décors. Incapable de réflexion, d’introspection, d’intelligence de base. Tête solidement enracinée dans ma carte, j’ai marché très lentement vers mon hôtel. J’avais besoin de partager, bien plus que de dormir. Il y avait deux ordinateurs, une livre pour 20 minutes; vite vite! Sympatico. Mon fils es-tu en ligne. Ah vive les fils accro d’internet. Il était en train de souper, et j’ai dit quelques phrases anodines je pense. Enfin c’est entre lui et moi. Mais ça m’a permis de décanter un brin, si peu.

Dans mon journal de voyage et personnel, j’ai juste écrit « Que penser? Que dire? »

Aucun regret à y avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://je-suis-johanne.livejournal.com/
chrismaz66
complétement accroc à John
avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 47
Localisation : Entre Charlie, Verdi et ...Scott !!!

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Mer 9 Déc - 14:22

VOUS ALLEZ ME RENDRE FOLLE AVEC CETTE MAUDITE CAGE devil devil devil
Mais quel enchantement de lire vos reviews, Toinette, Gribouille, Johanne etc...je me sens moins seule du coup, je peux enfin dire "hey, je connais des super filles qui ONT VU JB LIVE !!!" C'est pas de la balle ça les jeunes?
MERCI cheers cheers cheers cheers
On se console comme on peut hein? loveflap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dinoo4john
complétement accroc à John
avatar

Messages : 1280
Date d'inscription : 26/09/2009
Age : 57
Localisation : John sait où me trouver !

MessageSujet: Re: La cage aux folles   Ven 19 Fév - 19:54

Je sais c'est un peu tard mais bon...
Je fais le tour de forum pour lire les topics "anciens" et je tombe sur ton commentaire Toinette du 30 novembre...
Et là je me dis mais j'y étais à la stage door en matinée du 28...
J'ai même fait une vidéo :
http://www.youtube.com/watch?v=vlz9ddyhXLY

Y avait même des espagnoles (bonnet noir) qui ont fait elles-aussi une vidéo..
.
http://www.youtube.com/watch?v=UCqteLEJ1QM

Peut-être les as-tu déjà vues mais pour le cas où...
Ca serait marrant que tu y sois..


En gros on devait être très près l'une de l'autre et on le savait pas ! (que de temps perdu)...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cage aux folles   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cage aux folles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» la cage aux folles
» LA CAGE AU FOLLES....
» Tuto - Steel Cage (Jakks)
» Classics Ring Cage Deluxe
» LE CAGE DE SEBOUX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: = JOHN LE CHANTEUR = :: Comédies Musicales-
Sauter vers: